De "Clair obscur" à "White light" avec Arnaud Vatinel

Arnaud Vatinel nous présente des photographies aux approches variées, une série "Clair-obscur" et une autre qu'il intitule "White light". On navigue ainsi d'un style à l'autre, aux visiteurs d'apprécier l'un ou l'autre, ou les deux.
Arnaud Vatinel nous rappelle que le clair-obscur est une pratique artistique ancienne qui permet de produire des effets de contraste de luminosité par l'utilisation d'effet d'ombre et de lumière sur un sujet. Elle consiste, en général,  à réaliser des gradations de couleur sombre sur un support plus ou moins clair mais parfois, à l'inverse, par des couleurs claires sur un support sombre.
Procédé développé par les peintres de la Renaissance, c'est Léonard de Vinci qui en est l'initiateur. On parle de sfumato lorsque le clair-obscur s'effectue par gradations fondues. Inversement, on parle de ténébrisme, lorsque des parties claires côtoient directement et sans dégradé des parties très sombres, créant des effets de contrastes où l'ombre domine l'ensemble du tableau. C'est le peintre italien Le Caravage qui sera un grand maître de cette technique.
Les premières photographies de charme apparaissent dès l'invention même de la photographie. A peine quelques années plus tard, à la fin du XIXème siècle, le nu tient une place de choix dans la photographie. Il sert d'étude pour les arts graphiques, avant d'être considéré comme un art à part entière. Assez confidentielle à ses débuts, la profession de photographe de charme,  développera et gagnera fortement en notoriété à compter des années 1950, portée par les expositions et les galeries d'art.
Pour Arnaud Vatinel , il faut réunir plusieurs composantes pour réussir de belles photographies de nu: avoir un grand sens et une vision artistique et esthétique, une connaissance importante en techniques photographiques et du traitement de l'image, une capacité à travailler en équipe, le résultat final étant une combinaison des talents du photographes, du modèle, du coiffeur et du maquilleur.

Par ailleurs, la photographie de nu demande et respect de la part du photographe envers son modèle, et requiert un détachement de toute attirance quelle qu'elle soit lors de la prise de vue afin de réaliser des photographies dénuées de tout vulgarité.
Un beau nu doit être esthétique et émouvant. C'est ce qui rend l'exercice si passionnant, artistiquement et intellectuellement parlant. Arnaud Vatinel ne se limite pas à la photographie de nu. Le monde sauvage dans lequel nous vivons le passionne également.