"12/25" avec Charlotte RODON

Charlotte RODON est une artiste plasticienne qui conjugue plusieurs médiums tels que la photographie, l’édition, le dessin et les arts sonores.
Après des études artistiques en section arts appliqués et un BTS en communication visuelle obtenu à l'école des Arts et Industries graphiques Estienne à Paris, elle entre aux Beaux Arts de Caen, validant le DNAT et le DNSEP. Ces différents enseignements l’incitent à étendre ses connaissances dans plusieurs disciplines des arts visuels et plus particulièrement la photographie.
Elle choisit la ville et ses différentes facettes comme terrain de rencontres. Elle définit sa démarche artistique ainsi :
«J’offre une vision poétique et sensible de la ville, de nos habitats mais aussi des gens, de leur quotidien, de leur relation avec leur lieu de vie. Tout commence par des rencontres avec des personnes croisées ou cherchées. Ces échanges me permettent de comprendre une réalité. Ils revêtent une importance particulière à mes yeux du fait que nous vivons et nous nous construisons dans un monde uniforme où la peur de l’inconnu règne. Il m’est impossible de photographier sans ce dialogue. Cela facilite et enrichit mon rapport à l’environnement que je souhaite saisir. Cet échange devient une matière première. C’est à travers un travail documentaire utilisant principalement la photographie, la création sonore que je tente de faire basculer une réalité qui nous est banale et quotidienne.

C’est lors de mes études en communication visuelle à l’École Estienne à Paris que j’ai découvert la sociologie mise en application dans la publicité. Une science qui me passionne et que je décide d’investir à travers mon travail photographique. C’est l’obstination à élire des objets, des individus ou groupes d’individus, des territoires et à les lier entre eux qui détermine une dimension sociologique et anthropologique."
Charlotte Rodon s'intéresse à l’individu comme être social tout comme l’architecture comme objet social.

12-25 ans : Un portrait sans regard, des paroles sans visage. Portrait d’une jeunesse contemporaine, la série "12-25 ans" est le fruit de ces rencontres avec de jeunes urbains. Ce travail a été réalisé lors de résidences artistiques (l’une à Colombelles (14), l’autre à Bourges (18)). C’est sur ces territoires, dans des quartiers dits «sensibles» qu'elle a porté son regard et plus précisément sur les jeunes entre 12 et 25 ans. Elle est allée à la rencontre de ces jeunes habitants, les a photographiés, filmés, interviewés afin de dresser un portrait de cette jeunesse." Elle a ainsi récolté des gestes, des signes, des mouvements qui s’associent, se confrontent.
Les photographies montrent des détails de ces corps vêtus qui peuvent nous paraître insignifiants au quotidien. Ils sont mis en évidence par la grandeur des formats et amènent le spectateur à pénétrer dans leur intimité.